Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

INTERVIEW MEYER HABIB, CANDIDAT 8E CIRCONSCRIPTION

6 mai 2013 9 h 17 min1 commentaire

Par Michaela Benhaim

Michaela Benhaim : Vous étiez dans les starting-blocks à la présidence du CRIF et surprise vous décidez de vous présenter pour les élections législatives partielles de la 8e circonscription. Pourquoi ce revirement ?

Meyer Habib : Cela a été une décision personnelle très difficile à prendre. Je suis très attaché au CRIF, j’ai tenté de donner le meilleur de moi-même depuis 22 ans dans cette institution dans laquelle j’ai été successivement élu 3 fois vice-président. J’y ai acquis une immense expérience. Pendant plus de 15 ans, j’ai donc été au centre des relations entre Israël et la France au plus haut niveau.

Être député de la République pour représenter les Français du bassin méditerranéen est un nouveau challenge passionnant.

Quant à l’avenir du Crif, je suis tranquille, Il y a quatre candidats de qualité et je suis donc convaincu qu’il y aura un bon président.

M.B : Qu’est ce qui motivera les Français en Israël à voter pour vous ?

M.H : Je leur ressemble, par mes idées, par ma connaissance du terrain. Parce que je vibre pour Israël et j’aime la France. À la fois français et israélien, riche de cette double appartenance, j’ai été élevé dans les valeurs de la Torah et de la République. Fils d’Abraham et de Marianne, je prône une laïcité ouverte, respectueuse des cultes. Je porte Israël dans mon cœur et je souhaite porter son message essentiel haut et fort à l’Assemblée Nationale. La vérité d’Israël, c’est qu’il est l’Etat du peuple juif et que le centre spirituel et la capitale historique du peuple juif, c’est Jérusalem. Je suis parfaitement bilingue, ingénieur diplômé du Technion de Haïfa où mon fils étudie aujourd’hui. Je suis fier de mes racines. Mon père, proche de Begin était délégué de la Tunisie au Congrès sioniste. Il élabora les premiers vins cashers en France (Habib frères). Mon frère est Rav et Dayan à Beth-El et commandant dans Tsahal, l’intégralité de ma famille réside en Israël.

Mon rôle aujourd’hui est de porter à l’Assemblée Nationale une voix française, une voix particulière, une voix forte, pour expliquer entre autres qu’Israël est l’Etat le plus moral au monde.

M. B : A l’Assemblée nationale, on applique des lois, on ne clame pas son amour pour Israël

M.H : Vous l’aurez compris, je me tourne naturellement vers Israël pour des raisons que je viens d’évoquer. Mais j’ai bien conscience qu’être député, c’est se mettre au service de tous mes concitoyens habitant dans la 8e circonscription.

Par le passé, la France s’est hélas lourdement trompée en recevant  par exemple avec tous les honneurs de la République, les criminels qu’ont toujours été Assad et Kadhafi.

Aussi, puisque la politique étrangère est l’un des domaines que contrôlent les députés, je proposerai immédiatement après avoir été élu, le vote d’une loi pour placer le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes de l’Union Européenne. Ce mouvement menace directement la vie de milliers de personnes et constitue une grave menace pour la stabilité du Moyen-Orient.

Ceci dit, être élu député, c’est aussi se préoccuper des problèmes du quotidien, rencontrés par mes concitoyens à l’étranger; par exemple, les retraités français qui vivent à l’étranger ont des devoirs envers la France, ils payent des charges et des impôts mais ils n’ont pas les mêmes droits c’est tout a fait inadmissible et cela doit changer.

 

M. B : Cela ne vous différencie pas des autres candidats

M.H : Ce qui me différencie, c’est que je suis le seul à connaître parfaitement l’ensemble de la classe politique française et israélienne de tous bords. J’ai préparé et assisté à des dizaines de rencontres entre les plus hauts dirigeants français et israéliens. J’ai présenté Benjamin Netanyahou à Nicolas Sarkozy en 2003 et accompagné Nicolas Sarkozy en Israël en 2004.

J’ai organisé et participé à des rencontres avec Jacques Chirac, Edouard Balladur, Christian Poncelet, Bernard Kouchner, Christine Lagarde, Dominique de Villepin, Laurent Fabius et bien d’autres.

J’ai organisé la venue du Président Peres et de Netanyahou au Sommet économique de Davos en 2009. En novembre dernier, j’ai demandé au Premier Ministre Netanyahou de venir à Toulouse, sur le lieu du drame en présence du Président François Hollande pour une cérémonie qui reste gravée dans nos mémoires et qui nous a tous bouleversés.

M. B : Justement cette casquette « proche de B. Netanyahu » n’est pas rédhibitoire ailleurs qu’en Israël ?

M. H : C’est un honneur pour moi d’être depuis 21 ans un des amis les plus  proches du 1er ministre de l’Etat d’Israël. J’ai acquis auprès de lui une immense expérience. Au-delà des personnalités françaises, j’ai rencontré grâce à lui des dirigeants de premier plan  tels que Barak Obama, Tony Blair, Silvio Berlusconi, José Manuel Aznar, Ban-Ki Moon ou encore des personnalités comme Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, ou Jean Todt, président de la Fédération Internationale de l’Automobile et ancien président de Ferrari. Pour le reste de la circonscription, l’UDI est un parti centre-droit, c’est un parti porté sur l’écologie et le développement durable qui prône une économie performante pour une croissance équitable. La France est un pays laïc et elle doit le rester, je suis contre le communautarisme, mais il est normal que les gens puissent appliquer leur religion (comme la circoncision ou l’abattage rituel par exemple). L’UDI présidé par Jean Louis Borloo est un parti conforme à mes valeurs et à mon idéologie humaniste respectueuse des différences. Sans l’investiture d’un parti, un candidat n’a aucune chance d’être élu.

M. B : Mais vous êtes inconnu en Israël et dans le reste de la circonscription et les votes internet débutent dans moins de trois semaines.

M.H : Je suis loin d’être inconnu en Israël et l’accueil chaleureux et populaire que me témoignent les Franco-israéliens me fait chaud au cœur. En 2003 j’ai organisé avec Gil Taieb la plus grande manifestation qui n’ait jamais eut lieu en France « les 12 heures pour l’amitié entre la France et Israël » où j’ai réussi à réunir 60.000 personnes et plus de cent députés. Pour cette élection au-delà de Benjamin Netanyahou, je suis très heureux d’avoir le soutien de nombreux politiques israéliens de tout bord comme Silvan Shalom, Bougi Ayalon  Naftali Bennet, Limor Livnat, Elie Yshai, Guidon Saar, les maires de Netanya, Ashdod, Jérusalem ou Eilat et bien d’autres. Je reste moi-même, j’ai une force en moi, des convictions, une énergie que je veux mettre au service des français de l’étranger. Israël et la France sont mon père et ma mère. Il n’y a pas de contradictions de valeurs. Aujourd’hui, je veux renforcer les liens et créer des ponts grâce à ma connaissance des deux cultures. Cette connaissance des deux pays  est un énorme atout.

Cette élection législative pour les Français de l’étranger concerne de nombreux pays, dont Israël. Bien que naturellement attiré par Israël, je n’oublie pas ceux qui vivent en Italie, en Grèce, à Chypre, à Malte, en Turquie, à Saint Marin et au Vatican. Voilà pourquoi j’ai souhaité avoir pour suppléant Eric Veron, chef d’entreprise français installé en Italie, ancien responsable de l’UMP désormais à l’UDI, qui connaît parfaitement les enjeux auxquels sont confrontés nos compatriotes.

M. B : Vous pensez pouvoir combler le retard par rapport à V. Hoffenberg qui lors de son dernier meeting à Tel Aviv a réuni plus de 400 personnes ?

M.H : Je n’ai aucun retard par rapport à V. Hoffenberg. Les résultats vous le prouveront le 26 mai prochain. Le meeting a certes réuni 400 personnes mais aux élections de 2012, au premier tour en  Israël, un peu plus de 800 personnes ont voté pour elle. Elle est arrivée en quatrième position en Israël alors que Nicolas Sarkozy était arrivé largement en tête avec près de 90% des voix aux présidentielles un mois plus tôt. En réalité, les gens sont surtout venus écouter Jean-François Copé et C. Goasguen.

Pour ma part, je regrette profondément que le parti de V. Hoffenferg,  l’UMP ait  déclaré : « Jérusalem capitale de 2 états ».

M.B : Néanmoins, vous avez à peu de choses près le même combat qu’elle, (comme certains autres candidats d’ailleurs) vous réclamez l’inscription « Israël » sur les documents officiels des habitants de Judée- Samarie et de Jérusalem, l’inscription par la France du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes.

M.H : Je n’ai pas entendu la candidate UMP  parler de Judée Samarie. Concernant Jérusalem, j’aurai souhaité qu’elle prenne position, non pas à la veille des élections, mais en 2007 lorsque l’UMP a souhaité voir Jérusalem capitale de 2 Etats !!  A l’époque où elle était au Quai d’Orsay, elle avait comme ami proche le ministre de l’économie Hassan Abu Lubdeh qui a théorisé le boycott des produits israéliens, pourquoi n’a-t-elle pas condamné cette action ? Par contre, la France a attribué des dizaines de millions d’euros à l’Autorité palestinienne sans s’assurer de la fin de l’incitation à la haine dans les manuels scolaires palestiniens. La candidate UMP lorsqu’elle était au Quai d’Orsay  avait également condamné la construction du mur de sécurité qui a permis de sauver des dizaines de vies de civils israéliens. Par ailleurs, je n’oublie pas que l’UMP a voté en faveur de l’admission de la Palestine comme Etat membre à L’UNESCO sans contrepartie. Humainement, je n’ai rien contre elle mais il faut que les électeurs sachent la vérité pour voter en leur âme et conscience.

 

M. B : A l’U.D.I (dont vous avez l’investiture), il y a aussi des gens qui ont eu des positions hostiles à Israël, ca ne vous dérange pas ?

M. H : Par exemple ?

M.B : Hervé de Charrette

M.H : Hervé de Charrette a pris un certain recul avec l’UDI, il fait partie de l’ancienne génération. Aujourd’hui, l’UDI, c’est, Jean Louis Borloo, Yves Jego, Hervé Morin qui sont incontestablement  des amis d’Israël ainsi que Rama Yade qui a été la seule ministre dans le gouvernement Sarkozy qui se soit ouvertement déclarée hostile à la réception scandaleuse de Kadhafi  à Paris.

M.B : Pouvez-vous encore vous prévaloir de la vice-présidence du Crif ? Avez-vous démissionné ?

M.H : Pour l’instant, j’ai gelé ma vice-présidence jusqu’à l’élection. Lorsque je serai élu, je démissionnerai et continuerai à faire partie du bureau exécutif.

 



Tags:

1 Commentaire

  • ce n'est pas une election pour la mairie de Netanya les candidays qui pretendent etre sur le terrain n'ont rien a faire dans cette election de la 8eme circonscription ils n'ont rien compris!!

Laissez un commentaire


Powered by Sweet Captcha
Vérifions que vous êtes un humain,
Glissez les baguettes sur le tambour
  • captcha
  • captcha
  • captcha
  • captcha

雪茄| 雪茄烟网购/雪茄网购| 雪茄专卖店| 古巴雪茄专卖网| 古巴雪茄价格| 雪茄价格| 雪茄怎么抽| 雪茄哪里买| 雪茄海淘| 古巴雪茄品牌| 推荐一个卖雪茄的网站| 非古雪茄| 陈年雪茄| 限量版雪茄| 高希霸| 帕特加斯d4| 保利华雪茄| 大卫杜夫雪茄| 蒙特雪茄| 好友雪茄

古巴雪茄品牌| 非古雪茄品牌

DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封

QR code scanner| SME IT| system integration| inventory management system| label printing| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| warehouse management| thermal printer| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online Einkaufen

Beauties' Secret化妝及護膚品

Addmotor electric bike shop

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| Office for lease / office leasing| Office building| 甲級寫字樓/頂手| 商業大廈| Commercial Building| Grade A Office| Office for sale| Hong Kong Office Rental / Rent Office| 地產新聞

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| private school hong kong| English primary school Hong Kong| primary education| top schools in Hong Kong| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School