Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

Obama est réélu, quelle sera sa politique au Proche-Orient ?

5 décembre 2012 9 h 41 min0 commentaire

Par Yossi Malka

Le Parti Républicain n’a pas  su se renouveler et attirer vers lui tous ceux qui ont choisi leur nouvelle vie en Amérique : les Asiatiques, les Hispaniques  et les Africains. Romney n’a pas été agressif, il n’a pas attaqué les points faibles d’Obama, montré que ce dernier ne pouvait pas être le Président de la première Puissance mondiale.

Comme en France, c’est la démographie qui a dit son dernier mot et non les idées, comme en France ce sont les médias qui ont tout orienté.
Alors que les Américains faisaient la queue devant les urnes, un film de propagande pro-Obama  était diffusé dans pratiquement toutes les télévisions du Monde. Un film qui ne vous donne qu’une envie : voter pour le locataire actuel de la Maison Blanche. Son extrait de naissance problématique ?… résolu par une bande dessinée ; ses échecs économiques balayés par son soutien à l’industrie automobile ; l’absence hurlante des Etats Unis au Proche-Orient… ! remplacée par une forte volonté de trouver un accord en faveur des palestiniens ; la promotion des frères musulmans n’est nullement relevée, l’irresponsabilité d’Obama et son équipe qui a coûté la vie à quatre américains  à Benghazi, dont un ambassadeur, lynché humilié vivant et mort, n’a même pas été cité ; l’abandon de la Syrie ; des armes à des groupes suspects qui se retourneront demain contre les citoyens américains ; l’amateurisme de la politique étrangère ; l’absence totale de l’Amérique en Afrique qui devient de jour en jour une véritable bombe à retardement ; le chômage grandissant ; la croissance à peine existante ; la dépendance quasi-totale de la Chine dans les industries de biens de consommation, mais aussi financière  et économique … rien de ce qui  est un échec cuisant du premier  président noir américain ,qui a suscité d’immenses espoirs n’a été relevé .

C’est encore la preuve que nous vivons à l’ère où une bonne campagne médiatique et la dynamique de clans projettent des hommes incompétents aux plus hautes fonctions.

Ce qui nous intéresse à présent, c’est la question que se posent tous les observateurs : quelle sera la politique de Obama II en ce qui concerne le conflit israélo-arabe, le problème iranien, mais aussi et surtout comment la vengeance d’Obama sur Netanyahou s’exprimera-t-elle ?

Netanyahou n’a pas caché sa préférence pour Romney, même s’il y a eu démenti sur démenti; comme au demeurant Peres, Mofaz, Livni et même Ehud  Barak n’ont pas caché leur préférence pour Obama.  Ehud Barak a même eu le privilège de figurer dans les films de campagne d’Obama. Nul ne l’a exprimé directement sauf le Président Peres, mais la préférence pour Obama était visible à l’œil nu.

La première chaîne  ainsi que Reshet Beth, les deux organes officiels financés par les deniers publics ont mené une campagne  bien orchestrée en faveur d’Obama, comme ils savent le faire pour d’autres dossiers dont la gauche israélienne est friande.

Aussi et d’autant plus qu’Israël est en campagne électorale, Obama ne manquera pas de faire barrage à Netanyahou. Ira-t-il jusqu’à organiser à partir de Washington une opposition soudée pour faire front au Likoud ? Tout est possible pour le Président arrogant, froid et calculateur qu’est Obama.

Concernant le problème palestinien : Obama, présentera un ou plusieurs projets de règlement du conflit, alors que ce dernier ne fait plus la une des médias, occulté par les tempêtes dans les pays arabes.

Ces propositions auront pour objectif de mettre Netanyahou au pied du mur s’il est réélu. Obama connaît le point névralgique de la Droite israélienne : la construction en Judée-Samarie  et à Jérusalem. Il n’hésitera pas  cyniquement à utiliser cela pour créer des discordes  entre  le Likoud  et les autres partis de droite. Il donnera ainsi une tribune à la gauche israélienne. Cela sera accompagné de nombreuses conférences de presse, même si en fin de compte rien n’aboutira car Netanyahou et surtout la nouvelle coalition du Likoud avec Israël Beyteinou, résistera.

Il s’opposera au projet d’Abou Mazen de présenter une fois de plus  sa candidature à l’ONU pour un état non membre ; mais il exigera d’Israël une contrepartie inacceptable, voire même une contrepartie qui  relie les problèmes iraniens et palestiniens.

Il n’est pas impossible comme il l’avait fait au début de son premier mandat, de considérer que le des concessions d’Israël aux palestiniens seraient une condition à un assouplissement des dirigeants iraniens.

Une position complètement fausse que les iraniens ont toujours présentée, et qui n’a pour objectif que l’instrumentalisation du problème palestinien à des fins politiques et stratégiques. Le Congrès continuera à appliquer ses sanctions envers les palestiniens  et Obama ne pourra rien y faire.

Le Gouvernement israélien mettra à exécution des rétorsions envers l’Autorité palestinienne,

L’acte unilatéral d’Abou Mazen ne saurait être acceptable ; il met fin aux accords d’Oslo et surtout à toute perspective de négociation. Cela fait quatre ans qu’Abou Mazen refuse des négociations de paix. Il s’est exprimé dernièrement sur la question des réfugiés, mais toujours en deux langues, arabe  et anglais, une pour la propagande et une pour s’attirer les sympathies, mais cette fois, aussi pour interférer dans la campagne électorale israélienne.

Obama n’osera pas toucher aux différents projets de défense déjà acquis, mais sa générosité orientée durant son premier mandat ne sera pas la même, pour une raison très simple, les Républicains majoritaires au Congrès mèneront la vie dure à Obama et il sera obligé de réduire les dépenses pour permettre une plus grande confiance des investisseurs.

D’ailleurs, la bourse de New York a salué la réélection d’Obama par une baisse de 2%.

Concernant l’Iran, il officialisera le dialogue  stratégique qu’il a entamé ces derniers mois avec l’Iran à l’instar d’Israël, sans consultations. Ainsi il permettra aux iraniens, comme il l’a fait lors de sa première élection, de gagner un temps précieux pour atteindre leurs objectifs nucléaires à des fins militaires. Il n’ira en guerre, que si Israël met à exécution sa théorie de la ligne rouge.  Obama ne pourra pas supporter qu’avec du matériel américain Israël marquera  à lui seul des points contre l’Iran. La réaction de l’Iran  affichée au demeurant, sera de cibler des centres stratégiques américains  au Proche-Orient. Etre de la partie minimisera toute tentative iranienne de nuire à ce qui reste des intérêts stratégiques des USA.

Mais avant une intervention, il sera encore une fois tenté par des négociations –pure roublardise des iraniens- ainsi que par l’arme des sanctions. Cela lui donnera le temps de se préparer mais aussi il narguera Netanyahou sur ce point d’ici le printemps 2013. Car le Gouvernement israélien ne croit pas à la bonne foi des iraniens.

Concernant la Syrie  la position d’Obama ne changera pas « wait and see ». Il fera semblant de s’y intéresser de nouveau  vis-à-vis de l’Arabie Saoudite, mais il ne fera rien seul.

En Afghanistan il réalisera le désengagement des armées de la coalition, encore quelques têtes d’Al-Qaïda qui s’envoleront par des frappes de drones. Après le retrait, l’Afghanistan connaîtra le sort du Yémen et de l’Irak.

L’Afrique continuera à être ignorée, alors que là se joue une des plus grandes crises qui occupera le Monde vu le renforcement constant des terroristes sur ce continent.

Obama  a déjà réalisé sa promesse du discours du Caire en 2009 : la réconciliation avec le Monde Musulman. Il a parlé de réconciliation, mais en fait c’est d’une promotion des Frères musulmans qu’il s’agissait. Sous le nez de Moubarak qui l’a accueilli avec faste, il préparait la déchéance de ce dernier. Voila qui est Obama.

C’est sans doute ce qui a encouragé le Président égyptien Morsi à exprimer sa satisfaction, et le Hamas, à nuancer sa réaction.

Obama aura été l’homme politique du siècle, qui aura encouragé le panislamisme pour remplacer le panarabisme du siècle dernier.

Il a joué avec le feu, car c’est une guerre sans merci entre Chiites  et Sunnites  qui a commencé à travers les révoltions dans les pays arabo- musulmans ; une guerre qui éclaboussera également Israël. En effet, le prochain pays qui tombera entre les mains des Frères musulmans sera la Jordanie et Obama  le progressiste  haineux des royautés lâchera le Roi  de Jordanie.

Ainsi une ceinture des Frères musulmans va se resserrer sur Israël, au-delà de la crise iranienne, ce phénomène donnera des soucis majeurs aux israéliens  qui s’y préparent déjà.

Obama II sera le président qui aura divisé l’Amérique, permis par son laxisme et son inexpérience à l’Iran de se doter de l’arme nucléaire, installer confortablement les Frères musulmans, se désengager du reste du monde et réduire les USA à une simple expression : une puissance décadente qui n’aura plus aucune influence sur le Monde libre, pire elle aura une influence pour promouvoir l’Islam radical.



Tags:

Laissez un commentaire


Powered by Sweet Captcha
Vérifions que vous êtes un humain,
Mettez le chemisier dans le sac
  • captcha
  • captcha
  • captcha
  • captcha

DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封 數碼印刷

QR code scanner| inventory management system| labelling| Kiosk| warehouse management|

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online shop| Online Einkaufen

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| 地產新聞| 甲級寫字樓/頂手| Grade A Office| Commercial Building / Office building| Hong Kong Office Rental| Rent Office| Office for lease / office leasing| Office for sale| Office relocation

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| 國際小學| 英國學校| International schools hong kong| 香港國際學校| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School

Addmotor Electric Bike| Electric bike shop / electric bicycle shop| Electric bike review| Electric trike| Fat tire electric bike| Best electric bike| Electric bicycle| E bike| Electric bikes for sale| Folding electric bike| Electric mountain bike| Electric tricycle| Mid drive electric bike Juiced Bikes Pedego Rad-Power