Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

Obama, est-il à l’écoute ? L’Iran lui envoie un message.

9 octobre 2012 11 h 48 min0 commentaire

Beaucoup en Occident ont interprété l’agitation dans les rues de Téhéran la semaine dernière comme un signe que le régime islamiste a été ébranlé par les sanctions imposées à son économie. L’hypothèse est que les ayatollahs sont punis par les « épreuves » et qu’ils ne tarderont pas à être prêts à retourner à la table des négociations et à faire les concessions nécessaires pour élaborer un accord qui mettra fin à l’impasse sur leurs efforts pour le nucléaire. Mais les Iraniens et leurs auxiliaires terroristes au Liban (dont certains sont actuellement déployés en Syrie pour défendre leur allié Bachar al-Assad) ont d’autres idées quant à l’issue de cette confrontation.

Les dirigeants iraniens ne peuvent pas être totalement optimistes quant à la volonté de leur peuple à s’engager dans la mise en place d’un extrémisme islamiste chez eux et d’un conflit sans fin à l’étranger. Mais ils n’ont pas non plus l’intention de se laisser influencer par l’opinion publique nationale ou intimider par les dirigeants occidentaux qui sont encore assez fous pour croire que la diplomatie peut résoudre le problème. Au contraire, ils croient que c’est Israël et l’Occident qui peuvent être intimidés et c’est dans ce contexte qu’il faut interpréter l’aspect énigmatique de l’avion drone du Hezbollah qui a été abattu au-dessus du désert du Néguev ce week-end. Au lieu que les Iraniens reçoivent le message que l’Occident veut qu’ils lisent quant à l’inutilité d’une résistance accrue aux demandes de mettre fin à l’enrichissement de l’uranium pour fabriquer une possible bombe nucléaire, ils ont juste envoyé leur propre message. Le drone est plus une indication que l’Iran cherche à se venger contre toute frappe sur les installations nucléaires sur Israël. C’est aussi un signe que les terroristes au Liban peuvent frapper n’importe où en Europe ainsi qu’au Moyen-Orient. Plutôt que de considérer ce drone comme une raison pour Israël et l’Occident de se retirer d’une politique pressant l’Iran à renoncer à son rêve nucléaire, c’est un avertissement qui devrait renforcer l’impérieuse nécessité de les arrêter.

Comme le rapporte Haaretz, le drone n’est pas la première tentative du Hezbollah à pénétrer dans l’espace aérien israélien de cette manière. Ce n’est pas juste de la provocation qu’ils ont livré ces derniers mois:

« Israël estime que le Hezbollah, avec le soutien de l’Iran, est à l’origine d’une série de tentatives d’attaques sur des cibles diplomatiques israéliennes en Inde, en Thaïlande et dans l’ancienne république soviétique de Géorgie, mais aussi d’un bombardement meurtrier l’été dernier qui a tué cinq touristes israéliens en Bulgarie. La semaine dernière, Israël a annoncé l’arrestation d’un citoyen arabe accusé d’espionnage au profit du Hezbollah, le dernier d’une série de cas similaires. Beaucoup ont spéculé que l’avion tentait de recueillir des renseignements sur le réacteur nucléaire secret d’Israël dans le désert du sud de la ville de Dimona. »

Loin d’être à bout de souffle ou affaibli, Téhéran croit qu’il peut intimider les Européens et les Américains en leur faisant croire que la tentative de s’imposer sur la question nucléaire est sans espoir. Ils ont conclu il y a longtemps que le président Obama n’a pas le courage de leur tenir tête et pensent que tout ce qu’ils doivent faire pour gagner est de tenir tout en envoyant des messages sur leur volonté de mettre le feu à chacun voulant l’éteindre.

Au lieu de voir le drone du Hezbollah comme une indication de leur folie menaçante, cela devrait être un avertissement de la nécessité à mettre des lignes rouges, montrant clairement que la diplomatie passera par la fenêtre sauf s’ils cessent d’enrichir l’uranium. Sans eux, Téhéran continue de croire qu’ils n’ont pas à craindre la détermination américaine sur la question et qu’ils peuvent, à leur tour, agir en toute impunité. Si le président Obama est sérieux quant à sa promesse d’arrêter les Iraniens, il comprendra qu’une réaction passive à cette provocation va produire le contraire de ce qu’il souhaite: un gouvernement iranien enhardi qui ne verra aucun intérêt à s’incliner face à l’Occident sur le dossier nucléaire.

Traduction d’un article de Jonathan S. Tobin



Tags:

Laissez un commentaire


Powered by Sweet Captcha
Vérifions que vous êtes un humain,
Glissez le joueur sur la guitare
  • captcha
  • captcha
  • captcha
  • captcha

雪茄| 雪茄烟网购/雪茄网购| 雪茄专卖店| 古巴雪茄专卖网| 古巴雪茄价格| 雪茄价格| 雪茄怎么抽| 雪茄哪里买| 雪茄海淘| 古巴雪茄品牌| 推荐一个卖雪茄的网站| 非古雪茄| 陈年雪茄| 限量版雪茄| 高希霸| 帕特加斯d4| 保利华雪茄| 大卫杜夫雪茄| 蒙特雪茄| 好友雪茄

古巴雪茄品牌| 非古雪茄品牌

DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封

QR code scanner| SME IT| system integration| inventory management system| label printing| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| warehouse management| thermal printer| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online Einkaufen

Beauties' Secret化妝及護膚品

Addmotor electric bike shop

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| Office for lease / office leasing| Office building| 甲級寫字樓/頂手| 商業大廈| Commercial Building| Grade A Office| Office for sale| Hong Kong Office Rental / Rent Office| 地產新聞

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| private school hong kong| English primary school Hong Kong| primary education| top schools in Hong Kong| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School