Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

« Pourquoi je suis juif »

5 novembre 2013 11 h 07 min0 commentaire

« Pourquoi je suis juif » Edmond Fleg (1874-1963)

(Cinquantenaire de sa mort)

Par Yaël Lévy-Provençal

 

« Pourquoi je suis juif », Edmond Fleg, 1928.

Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant perdu, je l’ai senti revivre en moi, plus vivant que moi-même.
 

Je suis juif, parce que, né d’Israël, et l’ayant retrouvé, je veux qu’il vive après moi, plus vivant qu’en moi-même.

Je suis juif, parce que la foi d’Israël n’exige de mon esprit aucune abdication.

Je suis juif, parce que la foi d’Israël réclame de mon cœur toutes les abnégations.
 

Je suis juif, parce qu’en tous lieux où pleure une souffrance, le juif pleure.

Je suis juif parce qu’en tous temps où crie une désespérance, le juif espère.

Je suis juif, parce que la parole d’Israël est la plus ancienne et la plus nouvelle.

Je suis juif, parce que la promesse d’Israël est la promesse universelle.

Je suis juif, parce que, pour Israël, le monde n’est pas achevé : les hommes l’achèvent.
 

Je suis juif, parce que, pour Israël, l’Homme n’est pas créé : les hommes le créent.
 

Je suis juif, parce qu’au-dessus des nations et d’Israël, Israël place l’Homme et son Unité.

Je suis juif, parce qu’au-dessus de l’Homme, image de la divine Unité, Israël place l’Unité divine, et sa divinité.

 

Edmond Flegenheimer, dit Edmond Fleg, né le 26 novembre 1874 à Genève et mort le 15 octobre 1963 à Paris, est un écrivain, penseur, romancier, essayiste et homme de théâtre juif français du xxe siècle.

Né dans une famille juive c’est l’affaire Dreyfus qui marqua le rapprochement et l’ancrage d’Edmond Fleg à la religion de ses parents. Il a été impressionné par Israël Zangwill, un des premiers partisans du sionisme. Il a passé sa vie à approfondir ses connaissances du judaïsme et à les partager à travers ses écrits.

 

Il est élevé dans une atmosphère religieuse authentique où les pratiques religieuses sont observées avec naturel, la prière quotidienne, la cacherout et l’observance du Shabbat en observant aussi les principes de base : l’honnêteté morale, les vertus familiales et sociales, empreintes de sérénité et de joie. Néanmoins ilmanque à cette éducation la composante intellectuelle, aussi se détache-t-ilde plus en plus des pratiques religieuses sous la poussée de ses études laïquesparticulièrement brillantes.Il vient à Paris, fait sa rhétorique supérieure, fréquente la Sorbonne et est admis à l’Ecole Normale Supérieure ; il en sort agrégé d’allemand. Très rapidement, il devient critique d’art, critique de théâtre et auteur à succès.

L’affaire Dreyfus (1894-1906) interrompt cette carrière d’esthète etd’homme de lettres, en introduisant dans la pensée d’Edmond Fleg une discontinuitéqui s’avère fondamentale, la ressentant de plus en plus douloureusement,de plus en plus dramatiquement. Lorsque Dreyfus est condamnéla seconde fois à son retour de Rennes, Fleg se sent, selon sa propreexpression, «banni de l’universelle fraternité» et se demande pour la premièrefois avec angoisse : «Juif, quelle est ta place dans le monde ?».

Dès les années 1920, il est Président d’honneur des Éclaireurs Israélites de France (E.I.F.), l’inspirateur et le conseiller de son fondateur Robert Gamzon (dit Castor). Il trouve dans le contact des jeunes gens une certaine consolation, les encourageant par ses écrits à retrouver leur identité propre et à forger un nouveau type d’homme digne du nouvel Israël qu’il appelle de ses vœux.

 

Il participe à la Grande Guerre comme engagé volontaire dans la Légion étrangère. C’est en 1921 qu’Edmond Fleg publie une de ses plus importantes œuvres «L’Anthologie juive des origines à nos jours» qui a un succès immédiat. C’est le résultat d’une lente et patiente recherche à travers tous les documents de la littérature juive, les plus anciens comme les plus récents.

Edmond Fleg tire des récits du Midrach qui lui sont familiers grâceaux traductions en allemand, toutes les données de la biographie de Moïsedans : «Moïse raconté par les Sages» (1928), celle de Salomon dans : «Salomon raconté par les peuples» (1930). Son «Jésus raconté par le Juif errant»publié en 1933, utilise les sources bibliques, talmudiques ainsi que les textesdes Evangiles.

En 1932, paraît «Ma Palestine». Il glorifie l’extraordinaire aventuredes premiers pionniers de Sion et formule en termes saisissants l’espoird’une authentique renaissance spirituelle, religieuse et éthique du peuplejuif. D’autres publications suivent, des traductions de l’écrivain SchalomAleichem, de la Haggadade Pâques, des extraits du Guide des Egarés de Maïmonide,des extraits du Zohar, le livre de la Splendeur.

Viennent ensuite les très dures épreuves de la guerre de 1939 à 1945; le renouveau de l’antisémitisme devenu doctrine d’Etat dans la France deVichy, le blesse profondément ; Ilest très éprouvé par la mort de ses deux fils au combat dès les premiers temps de la guerre. (Le petit-fils d’Edmond Fleg«qui n’est pas encore né» et qui ne naîtra jamais, dont l’écrivain et sa compagne portaient dignement et silencieusement le deuil, se trouvait compensé, sublimé par les jeunes éclaireurs israélites.)

Il n’est pas étonnant que les jeunes Juifs d’après guerre aussi bien enFrance qu’en Israël aient vu en Edmond Fleg leur figure de proue. Quimieux que lui, après Auschwitz et les guerres qui furent imposées au jeuneEtat d’Israël, pouvait tenter de répondre à l’éternel mystère de la souffrancedes générations, lui trouver une finalité et un dépassement ?

 

Ecrivain, penseur, romancier, poète, homme de théâtre juif, co-fondateur avec Jules Isaac de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, en 1948, Edmond Flegcompte parmi ses œuvres  le roman «L’Enfant prophète» (1926), où il raconte la découverte de ses origines, par hasard, et dont «Pourquoi je suis juif»sera un peu comme la suite en 1927.

Il est aussi l’auteur d’une vaste fresque poétique en quatre volumes : «Écoute Israël »,  L’Éternel est notre Dieu»,  L’Éternel est Un», «Et tu aimeras l’Éternel». Il a également traduit une partie de la Bible en français : «Le Livre du Commencement : Genèse» (1946) et  Le livre de la sortie d’Égypte» (1963).

Lorsqu’il meurt dans un immeuble du quai aux Fleurs à Paris en 1963, à l’âge de 89 ans, toutes les familles spirituelles sont en deuil. Une stèle est érigée à sa mémoire sur la route qui mène de Tel-Aviv à Jérusalem sur une colline où sont plantés six millions d’arbres en mémoire des six millions de juifs assassinés, disparus dans la tourmente.

Anthologie du judaïsme d’Edmond Fleg : deux textes remarquables. 

« La Bible et l’Unité

« Le judaïsme présente une des conceptions les plus modernes qui soient. Il ne s’oppose en rien à la science ni à la raison, mais il est plus que la science et la raison. Certaines doctrines spiritualistes affirment : le bonheur de l’individu se trouve seulement en Dieu, hors de l’illusion de la matière ; le monde matériel ne vaut rien ; si les hommes souffrent sur la terre, ils seront d’autant plus heureux après leur mort ; l’esprit seul est à sauver. Le socialisme marxiste, au contraire, déclare : le social seul importe ; il est conditionné par l’économique ; la matière est la base de la vie de l’homme. Entre deux tendances extrêmes qui s’opposent et comportent cependant, toutes deux, des éléments positifs, le judaïsme proclame son message plein de bon sens et d’espoir.

Il dit : l’homme est UN, matière et esprit. Le monde est UN. Matière et esprit. La société doit devenir UNE, société harmonique régie par des lois qui donneront à l’homme le bonheur matériel et spirituel. Ces deux bonheurs doivent être l’un et l’autre recherchés, l’un et l’autre sont à notre portée. Il faut vivre pour aimer Dieu ; de cet amour dépend la vie et le bonheur ; c’est dans ce cycle harmonieux que réside le juste. Et cette vie heureuse est possible, il suffit de suivre la loi que Dieu nous a donnée, et qui est faite pour nous les hommes.

Par la loi, tout est organisé dans l’homme, la société et le monde. Tout est organisé dans l’espace et le temps. Une harmonie existe en Dieu et dans le Cosmos. Le juste œuvre avec Dieu pour faire qu’elle existe dans la société et dans la personne humaine. Telle est la croyance du judaïsme. » (Robert Gamzon, Tivliout : Harmonie, éc. Du Chant nouveau, 9-11) Texte tiré de Anthologie Juive, de Edmond Fleg, éd. Flammarion, 454-455 -

« La Bible et la pensée,

Si l’on convient que la pensée, instrument entre les mains de l’homme contient nécessairement sa propre fin, l’action, et qu’elle est le moyen le meilleur au service de la vie, on s’apercevra bien vite que la pensée biblique et juive est le véhicule de l’action morale par excellence, de cette action qui devient le Devoir et l’amour du Devoir. Parce que le judaïsme enseigne que la vie est un don gratuit de Dieu et le bien le plus sacré de l’homme, nous verrons que la pensée juive a toujours considéré l’homme dans sa relation avec le divin, d’une part, et avec le sensible, d’autre part, c’est à dire dans sa juste mesure entre l’éternel et le périssable, entre le bien absolu et l’imparfait. Nous verrons surtout que cette relation, loin de justifier un dualisme quelconque, comme chez les Manichéens ou les Grecs, fondera au contraire l’unité de la vie, l’existence une dans ses formes multiples et complémentaires, matérielle et spirituelle, rationnelle et mystique. » (André Zaoui, Revue de la Pensée Juive, I, 5.) Texte tiré de Anthologie Juive, de Edmond Fleg, éd. Flammarion, 454

 

 

Sources : http://www.veroniquechemla.info/2010/02/edmond-fleg-1874-1963-chantre-sioniste.html

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/34390/ANM_1983_125.pdf?sequence=1

http://www.le-scout.fr/rgchp3.html

 



Tags:

Laissez un commentaire


Powered by sweetCaptcha


雪茄| 雪茄烟网购/雪茄网购| 雪茄专卖店| 古巴雪茄专卖网| 古巴雪茄价格| 雪茄价格| 雪茄怎么抽| 雪茄哪里买| 雪茄海淘| 古巴雪茄品牌| 推荐一个卖雪茄的网站| 非古雪茄| 陈年雪茄| 限量版雪茄| 高希霸| 帕特加斯d4| 保利华雪茄| 大卫杜夫雪茄| 蒙特雪茄| 好友雪茄

古巴雪茄品牌| 非古雪茄品牌

DecorCollection歐洲傢俬| 傢俬/家俬/家私| 意大利傢俬/實木傢俬| 梳化| 意大利梳化/歐洲梳化| 餐桌/餐枱/餐檯| 餐椅| 電視櫃| 衣櫃| 床架| 茶几

橫額| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 海報| 攤位| foamboard| 喜帖| 信封

QR code scanner| SME IT| system integration| inventory management system| label printing| Kiosk| Voice Picking| POS scanner| POS printer| System Integrator| printing labels| warehouse management| thermal printer| mobile solutions| mdm solutions| mobile device management

邮件营销| Email Marketing| 電郵推廣| edm营销| 邮件群发软件| edm| 营销软件| Mailchimp| Hubspot| Sendinblue| ActiveCampaign| SMS

Tomtop| Online shop| Online Einkaufen

Beauties' Secret| 護膚品/化妝品| 面膜推薦| 眼膜產品| 爽膚水推薦| 護膚品推薦

地產代理/物業投資| 租辦公室/租寫字樓| 地產新聞| 甲級寫字樓/頂手| Grade A Office| Commercial Building| Hong Kong Office Rental / Rent Office| Office building| Office for lease / office leasing| Office building| Office for sale| Office relocation

香港甲級寫字樓出租

中環中心| 合和中心| 新文華中心| 力寶中心| 禮頓中心| Jardine House| Admiralty Centre| 港威大廈| One Island East| 創紀之城| 太子大廈| 怡和大廈| 康宏廣場| 萬宜大廈| 胡忠大廈| 信德中心| 北京道1號| One Kowloon| The Center| World Wide House

| Wycombe Abbey| 香港威雅學校| private school hong kong| English primary school Hong Kong| primary education| top schools in Hong Kong| best international schools hong kong| best primary schools in hong kong| school day| boarding school Hong Kong| 香港威雅國際學校| Wycombe Abbey School